Santé mentale : bientôt un dépistage systématique de l'anxiété ?

D'aucun présentent l'anxiété comme le nouveau mal du siècle. Pour y faire face, un groupe de chercheurs américains, la U.S. Preventive Services Task Force, vient de recommander pour la première fois aux médecins de dépister l'anxiété chez tous les patients adultes de moins de 65 ans. Objectif ? Détecter et prendre rapidement en charge tout trouble de la santé mentale pour éviter qu'il ne s'aggrave avec le temps. Leurs directives, rapportées dans un article du New York Times ce mardi 20 septembre (source 1), ne font pas l'unanimité.

"Ces recommandations arrivent à un moment de besoin critique, a déclaré Lori Pbert, psychologue clinicienne, membre du groupe de travail et professeure à la faculté de médecine Chan de l'Université du Massachusetts. Selon elle, les Américains atteignent des niveaux d'anxiété démesurés depuis la pandémie de Covid-19.

Notre seul espoir est que nos recommandations mettent en lumière la nécessité de créer un meilleur accès aux soins de santé mentale - et de toute urgence, ajoute-t-elle.

Quelle prise en charge après le dépistage ?

Sur le papier, l’idée de départ est plus que louable. Mais pour de nombreux acteurs, une interrogation subsiste sur la mise en place et l'intérêt réel...

Lire la suite