Maladie d'Alzheimer : découvrez quels sont les aliments à éviter pour limiter les risques de démence

Outre les conséquences sur la santé cardiovasculaire et l’augmentation des risques de cancer, l’alimentation à base de produits ultra-transformés peut avoir des effets néfastes sur la santé mentale. De nombreuses recherches ont en effet déjà pointé du doigt les dangers des aliments transformés : en 2019, une étude américaine publiée dans Sience Daily affirmait par exemple que la malbouffe augmentait les risques de maladies mentales.

De nouveaux travaux viennent conforter ces recherches en confirmant le lien entre consommation d’aliments ultra-transformés et risque de démence.

Pour en arriver à cette conclusion publiée dans la revue scientifique Neurology, les spécialistes de l’Université médicale de Tianjin en Chine, ont analysé les données de 72.083 participants âgés de 55 ans ou plus, qui n’étaient pas atteints de démence au début de l’étude.

Des informations récoltées sur leurs habitudes alimentaires et leurs dossiers médicaux ont permis aux auteurs d’observer que la consommation de produits ultra-transformés était associée à un risque plus élevé de démence (maladie d’Alzheimer et démence vasculaire).

En cause, tous les produits ultra-transformés, riches en sel, riches en sucre, riches en mauvaises graisses, riches en additifs alimentaires, mais pauvres en fibres, vitamines et minéraux, tels que :

Huiping Li et son équipe ont cependant observé que réduire sa consommation d’aliments ultra-transformés de 10%, en les remplaçant par des aliments bruts ou peu transformés pouvait (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles