Santé mentale : deux-tiers des étudiant·es souffriraient de mal-être

© Getty Images / EMS-FORSTER-PRODUCTIONS

Selon une étude de l’Institut CSA, 70% des étudiant·es seraient en situation de mal-être.

À la demande de la mutuelle étudiante LMDE, 3000 étudiant·es ont été interrogé·es par l’Institut CSA au sujet de l’état de leur santé mentale. Résultats, 70% d'entre elles et eux affirment souffrir de mal-être, présenter des signes dépressifs, voire pensées suicidaires !

Lire aussi >> Avec la pandémie, les jeunes souffrent davantage de problèmes de peau

La santé mentale des étudiant·es en dégringolade

Depuis le début de la pandémie, la santé mentale des jeunes, et particulièrement de celles et ceux qui poursuivent leurs études supérieures, inquiète. Il faut dire que l’arrêt des cours en présentiel, les nombreux changements dans leur cursus ou encore la précarité des jobs étudiants ont fortement participé à la dégradation du bien-être estudiantin.

Cette fois-ci, l’étude révèle des données précises et alarmantes. 68% des jeunes en études estiment avoir des symptômes dépressifs et 36% confient avoir eu des pensées suicidaires. Les résultats de l’enquête mettent également en lumière ce que les expert·es appellent le « syndrome du diplôme au rabais ». En raison des conditions particulières d’enseignement liées au confinement, certain·es étudiant·es estiment que leur diplôme possède moins de valeurs aux yeux des employeurs, ce qui les rend encore plus anxieux·ses.

Les études ne sont pas les seuls facteurs qui participent à plomber le moral des étudiantes puisque deux-tiers d’entre elles et eux sont...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles