Santé mentale dans le monde : « la souffrance est énorme », alerte l'OMS

©IStock

Partout dans le monde, la souffrance psychologique a été aggravée par la pandémie de Covid-19.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a appelé vendredi 17 juin toutes les nations à investir davantage dans la santé mentale. Selon l’agence des Nations unies, « la souffrance est énorme » et a été aggravée par la pandémie de Covid-19.

À lire également >> Santé mentale : et s’il était temps de rembourser les psychothérapies ?

Déjà avant la crise sanitaire, près d'un milliard de personnes vivaient avec un trouble mental, a souligné l'OMS, dans sa plus large étude sur la santé mentale mondiale réalisée en deux décennies.

Une personne sur huit vit avec un trouble mental

En 2020, première année de pandémie, les taux de dépression et d'anxiété ont augmenté d'un quart. Pourtant, l'investissement des États dans ce domaine n'a pas augmenté : seulement 2% des budgets nationaux de la santé et moins de 1% de toute l'aide internationale à la santé sont consacrés à la santé mentale, détaille le rapport.

« Tous ces chiffres sont très, très bas », a insisté Mark Van Ommeren, de l'unité de santé mentale de l'OMS, lors d'une conférence de presse. Ce rapport souligne à quel point « la souffrance est énorme » à travers le monde, a-t-il ajouté.

Selon le rapport, environ une personne sur huit dans le monde vit avec un trouble mental. Évidemment, c'est pire pour ceux qui vivent dans des zones de conflit, où l'on estime qu'une personne sur cinq souffre d'un problème de santé mentale.

Les jeunes et les femmes particulièrement...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles