Santé mentale : la pandémie n’a pas eu que du mauvais !

© Getty Images / izusek

Bien que la pandémie ait été un coup dur pour notre santé mentale, elle nous a aussi permis de la déstigmatiser !

Les confinements, le stress de contracter le Covid, le chômages, télétravail et autres restrictions sanitaires ont mis notre santé mentale en péril, en témoigne la forte augmentation des cas de dépressions et de burn-outs. Et c’est sans compter les symptômes neuropsychiatriques qui persistent après avoir été infecté·e.

Lire aussi >> Covid-19 : la santé mentale des Français toujours « dégradée »

Pourtant, l’impact du Covid sur la santé mentale n’a pas été que négatif. Entre autres, la pandémie a été d’une grande aide pour les personnes ayant besoin de soutien en matière de santé mentale !

Une déstigmatisation des problèmes de santé mentale

Soyons clair·es, l’impact négatif de la crise sanitaire que nous vivons depuis plus de deux ans sur notre moral et notre équilibre mental est sans équivoque. En revanche, plusieurs expert·es ont remarqué qu’avant la pandémie, les gens avaient tendance à garder leurs problèmes de santé mentale pour elles et eux, ce qui rendait très difficile leur prise en charge. Selon elles et eux, cela a quelque peu changé.

Toustes en même temps, nous avons traversé la crise, supporté l’isolement et vécu la même angoisse. Fatalement, il est devenu beaucoup plus acceptable de partager ses difficultés émotionnelles et d’admettre qu’on ne va pas bien. En quelques sortes, les difficultés autre fois cachées ont été dévoilées au grand jour, et la plupart des problèmes de santé...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles