Santé mentale : les sports collectifs réduiraient l'anxiété chez l'enfant

A l'heure où la Défenseure des droits vient de demander un plan d'urgence pour la santé mentale des jeunes à la Première ministre, Elisabeth Borne, on constate que la crise sanitaire a eu beaucoup d'impact sur les plus jeunes, notamment à cause des confinements et cours à distance. Il existerait un moyen d'y remédier : des chercheurs ont constaté que la pratique de sports collectifs pourraient améliorer la santé mentale des enfants.

Cette étude a été menée par des chercheurs de la California State University et a été publiée le 1er juin dans la revue Plos One. Les chercheurs ont analysés les données de 11.235 enfants âgés de 9 à 13 ans. Pendant 10 ans, les participants, comprenant les parents ou tuteurs légaux, ont répondu à des questionnaires sur les différents sports qu'ont pu pratiquer leurs enfants au cours de leur vie, ainsi que l'observation de leurs comportements. Les enfants ont également été soumis à des examens médicaux. Les données collectées ont ensuite été comparées à un groupe témoin, ne pratiquant aucun sport.

Les résultats de ces recherches ont montré que les enfants pratiquant un sport collectif étaient 10% moins susceptibles de présenter des signes d'anxiété, de dépression, d'isolement ou des troubles de l'attention. "La participation des enfants et des adolescents à un sport d'équipe semble être associée à une meilleure santé psychosociale par rapport aux activités individuelles", rapportent les auteurs de l'étude. Les sports collectifs aideraient également (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles