Sarah Everard : l’affaire qui révolte le Royaume-Uni

Anaïs Guillon
·2 min de lecture

Depuis l'inculpation d’un policier dans le décès de Sarah Everard, une jeune Londonienne disparue alors qu’elle rentrait chez elle à pied, nombreux sont ceux qui s’indignent des violences faites aux femmes. Une émotion renforcée par l’intervention violente de la police lors d’un rassemblement en hommage à la victime.  

Depuis dix jours, l’affaire de la disparition de Sarah Everard émeut la Grande-Bretagne. Cette cadre de 33 ans, a disparu dans la soirée du 3 mars après avoir quitté l’appartement d’amis situé dans le quartier londonien de Clapham, pour rentrer chez elle à pied à Brixton. Son corps a finalement été découvert dans un bois du Kent, au sud-est de l’Angleterre, avant d’être officiellement identifié vendredi dernier. Dans le même temps, Scotland Yard a procédé à l'interpellation de Wayne Couzens, un agent de l’unité de police de Londres chargée d’effectuer des patrouilles autour de locaux diplomatiques. L’homme de 48 ans, arrêté initialement pour « enlèvement », est désormais soupçonné de « meurtre » et d’« exhibition sexuelle ».  

Lire aussi >> Caroline De Haas veut « en finir avec les violences sexistes et sexuelles »

Des faits qui parlent aux femmes 

Si la cheffe de la police de Londres, Cressida Dick, a souligné qu'il était « heureusement incroyablement rare qu'une femme soit enlevée dans nos rues », les circonstances de la disparition de Sarah Everard bouleversent le Royaume-Uni. De nombreuses Britanniques ont dénoncé le sentiment d’insécurité qui règnent dans les rues anglaises.  

« Si ce qui est arrivé à Sarah Everard a touché tant de femmes c'est parce que nous faisons les mêmes calculs qu'elle faisait tous les jours. Nous empruntons la voie la plus longue et la mieux éclairée, nous repoussons la peur...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi