Sarah Mameri, directrice planning stratégique : « Faire carrière sans renier ses idéaux »

Anna Fonters
·1 min de lecture

Après des études de sociologie, Sarah Mameri est devenue directrice du planning stratégique chez Brainsonic. Son objectif : réduire les préjugés diffusés par la publicité. Rencontre.

ELLE. En plus de votre activité de directrice du planning stratégique, vous enseignez en stratégie de marque et tendances à des étudiants de Sup de pub. La nouvelle génération, dites-vous, est très militante…

Sarah Mameri. Depuis quelques années, j’ai l’impression qu’on va plus loin qu’un simple discours : ces étudiants passent à l’action. Je les ai vus boycotter des produits, des marques ou des tendances car ils n’étaient pas en adéquation avec leurs valeurs. Ils manifestent, protestent, consomment et écoutent autrement. Cela me rend admirative car ils ont des idéaux, des rêves, et ils les portent ! A leurs âges, je me suis retrouvée dans des situations dans lesquelles je me suis tue et suis restée pétrie dans ma peine. Eux non ! Ils créent « Balance ton Agency » (pour dénoncer le racisme, le sexisme, l’homophobie et le harcèlement dans la publicité, ndlr) ils s’expriment, protègent… Comme s’ils n’avaient plus rien à perdre.

ELLE. Ils aspirent aussi de plus en plus à des postes avec un impact social et environnemental… Comment allier travail et idéal ?

S.M. Il est possible de faire carrière sans renier ses idéaux. Mon premier conseil est d’essayer, quand on arrive dans un milieu professionnel, de faire force avec des personnes aux mêmes valeurs que nous. Il y a des points sur lesquels cette génération ne transigera pas et ils trouveront dans les entreprises des alliés et le moyen de passer à l’action. Mon...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi