Saucisson brioché : les secrets de la réussite

D’où vient le saucisson brioché ?

Grattons, jésus de Lyon, quenelles… Située au carrefour de nombreux terroirs, la cuisine lyonnaise séduit à la fois par sa diversité et par sa gourmandise. Le saucisson brioché figure parmi les spécialités les plus plébiscitées par les amateurs de charcuterie. Initialement servie dans le cadre familial, cette préparation charcutière est désormais à la carte des restaurants traditionnels lyonnais. Servi chaud, le saucisson – nature ou pistaché – cuit au four dans une pâte à brioche est découpé en tranche. Simple et délicieux à la fois !

Comment réchauffer un saucisson brioché ?

Vendu en boucherie-charcuterie, mais également dans certaines enseignes de la grande distribution, le saucisson brioché nécessite une petite remise en température pour dévoiler toutes ses saveurs. Pour éviter d’assécher la brioche qui l’entoure, tout en ayant la certitude que le saucisson, lui, sera chaud, vous devez observer une cuisson douce. Préchauffez votre four à 160°C, et enfournez votre saucisson brioché pour une vingtaine de minutes environ.

Petite astuce : recouvrez-le d’une feuille de papier aluminium pour que la brioche reste moelleuse.

Comment bien conserver un saucisson brioché ?

Vous hésitez à acheter un saucisson brioché, car vous avez peur de ne pas pouvoir le finir en un seul repas ? Il serait dommage de vous priver, puisque la spécialité lyonnaise peut se conserver 4 à 5 jours au réfrigérateur sous film alimentaire, ou dans une boîte de conservation de type Tupperware. Le fait que le saucisson soit déjà cuit allonge sa durée de consommation. Et si vous en avez vraiment trop, vous pouvez facilement le congeler.

Avec quoi servir un saucisson brioché ?

Traditionnellement, le saucisson brioché se mange… seul ! Mais si vous souhaitez agrémenter votre assiette d’une touche végétale, une salade verte en vinaigrette apportera une note de fraîcheur très agréable pour une entrée. Vous pouvez également opter pour une salade de chou frisé ou de haricots verts à

(...) Cliquez ici pour voir la suite