Saule blanc : douleurs articulaires, bienfaits santé, comment l’utiliser ?

Le saule blanc L’écorce du saule blanc est utilisée pour ses propriétés médicinales. Son utilisation est très ancienne : il servait déjà à des fins thérapeutiques en Asie et en Amérique du Nord, 500 ans avant notre ère. Les Grecs s’en servaient pour faire baisser la fièvre et comme antidouleur. Son utilisation était recommandée pour calmer les douleurs lombaires.

. L’ est ensuite synthétisé, donnant naissance à l’aspirine.

Le saule blanc possède des propriétés proches de l’aspirine. Il s’agit d’un antalgique et d’un anti-inflammatoire. Son action est moins rapide que l’aspirine, mais elle dure plus longtemps. Le saule blanc est conseillé pour faire diminuer la fièvre et pour soulager les maux de têteChez les Grecs, la principale utilisation du saule blanc visait à calmer les douleurs lombaires.

Le saule blanc peut être consommé sous forme de gélules, de plante sèche, d’extraits ou de teinture.

L’écorce sèche est buvable sous forme d’infusions, le saule blanc aide à lutter contre les rhumatismes et l’arthrose : il suffit d’en boire 2,5 ml mélangés à de l’eau, à raison de trois fois par jour.

Quelles sont les contre-indications du saule blanc ?

Le saule blanc comporte très peu d’effets secondaires et de contre-indications. Il peut provoquer de légers troubles digestifs dans de rares cas.

  • Les personnes allergiques à l’acide salicylique

Lire la suite sur Topsante.com

Marjolaine : bienfaits santé, quels effets sur la digestion et sur le système nerveux, comment la consommer ?
Bergamote : origines, quels bienfaits, comment l'utiliser ? 
Sarriette : quels bienfaits, comment l’utiliser ?
Genévrier, baies de genièvre : quels bienfaits, comment les utiliser ?
Artichaut : origines, bienfaits santé, quels effets sur le foie, comment le consommer ?