Savez-vous pratiquer le peaking, l’art de retarder l’orgasme ?

Le peaking, c’est l’art de retarder la jouissance pour l’intensifier. Pour ce faire, plusieurs méthodes sont possibles : changer de position, revenir à des caresses ou à des préliminaires en plein feu de l’action, jouer avec son souffle ! Nous allons donc parler de toutes ces options.

C'est quoi le peaking ?

Concept marketing vaseux de sexologue moderne ? Recette de grand-mère dévergondée pour favoriser la jouissance ? Un peu des deux ! Si le mot peaking semble avoir fait son apparition ces dernières années, le fait de chercher à faire durer et augmenter le plaisir existe sans doute depuis la nuit des temps. La pratique du retardement de l'orgasme ne date donc pas d'hier.

"Peaking" se traduit littéralement par "culminant". Il s'agit donc d'atteindre le point culminant de l'orgasme. Pour ce faire, les sexologues recommandent de le retarder, de repousser la petite mort pour la rendre encore plus forte.

On pourrait faire un parallèle avec la nourriture (eh oui, on est français après tout) : pratiquer le peaking, c'est un peu comme préférer manger dans un petit restau sympa ou carrément étoilé, plutôt que dans un fast-food. Dans un cas, on mange presque uniquement pour se nourrir, en tout cas très rapidement, trop. Les produits ont moins de saveurs, le repas est vite expédié et ne nous procure qu'un plaisir fugace. Dans l'autre cas, on va se préparer, se lécher les babines avant, sentir que l'on salive et flairer l'exquis...

Lire la suite