Sean Connery : cette célèbre actrice française qu'il a courtisée (en vain)

·2 min de lecture

Le monde du septième art est en deuil. Sean Connery est mort samedi 31 octobre 2020 à l'âge de 90 ans. C'était l'un des acteurs les plus emblématiques de notre époque, surtout connu pour avoir interprété James Bond au cinéma. La nouvelle a été annoncée par sa famille au site de la BBC. L'interprète de l’agent 007 est mort dans son sommeil, aux Bahamas, dans les Caraïbes. Après plus d'un semi-siècle de carrière, force est de constater que ce natif d'Édimbourg, en Écosse, a marqué son temps. Car il est le premier 007 à avoir lâché d'un air désinvolte : mon nom est Bond... James Bond. Et le plus grand aussi à interpréter ce rôle pour la petite histoire avec ses 1,89 m, soit un centimètre de plus que Pierce Brosnan.

En 1968, alors qu’il est à l’affiche du film d’Edward Dmytryk, Shalako, il donne la réplique à Brigitte Bardot. Cette année-là, la star française est au sommet de sa carrière, et cerise sur le gâteau, elle est considérée comme une sex-symbol. C’est pendant ce tournage qui se déroule alors en Espagne, à Almeria, que Sean Connery succombe au charme de l’icône française.

Malheureusement pour lui, Brigitte Bardot est insensible à son charme. Après avoir épousé Roger Vadim à dix-huit ans, le cœur de BB flanche ensuite pour Jean-Louis Trintignant, Gilbert Bécaud ou encore Sacha Distel. Après un mariage avec Jacques Charrier, elle épouse en seconde noce Gunter Sachs en 1966. Et comme avec Brigitte Bardot, les histoires d’amour finissent mal en général, pendant le tournage de Shalako, elle est en instance de divorce. Pour autant, elle ne succombe point au charme légendaire de sa co-star.

C’est Brigitte Bardot, qui prépare déjà sa mort, qui l'a raconté dans un entretien accordé à Vanity Fair pour un article publié en juin 2016. Un soir, Sean Connery a débarqué dans le lit de Brigitte Bardot, comme elle le confie. "À poil dans mon lit avec ses chaussettes... Il n’a pas fait long feu car je n’étais pas une James Bond Girl ! Je n’ai jamais succombé à son charme."

À lire (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite