Tout savoir sur la cuisine japonaise

·1 min de lecture

Sur cet archipel s'étendant sur 3500 km, longtemps fermé aux relations extérieures, s’est épanouie une gastronomie variée, aux fortes influences régionales. Si la cuisine japonaise d’exportation (sushi, sashimi, maki, yakitori, tempura…) est très appréciée, elle est loin d’être la plus populaire dans le pays. Souvent d’ailleurs, à l’étranger, elle n’est pas l’œuvre de chefs nippons. Alors que ceux-ci collectionnent les récompenses gastronomiques : le Japon est le pays comptant le plus de restaurants étoilés après la France.

Cet art se déguste aussi dans des gargotes de bord de mer, bars urbains ou échoppes de montagne. Réputée saine et équilibrée, souvent inspirée par la frugalité bouddhiste, l’alimentation fait la part belle aux riz, pâtes, bouillons, produits de saison et poissons frais. Simple mais nullement fade : la cuisson et les condiments, souvent méconnus, apportent leur touche unique. La gastronomie compte également des spécialités très raffinées. Comme le bœuf de Kobe, réputé le meilleur au monde, ou le poisson fugu, délicieux mais toxique, que seules des mains expertes peuvent préparer. Jusque dans l’assiette, le Japon est un voyage extraordinaire.

Mieux savourer son thé. Venu de Chine avec le bouddhisme au IXe siècle, la cérémonie du thé est l’art codifié de préparer dans l’harmonie et la sérénité la poudre de thé matcha. A la maison, prendre le temps de déguster son thé (vert, de préférence), l’esprit au repos, est une façon d’honorer cette tradition.

Manger des (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles