Tout savoir sur la déhydroépiandrostérone (DHEA), dite "hormone de jouvence"

La déhydroépiandrostérone, ou DHEA, est une hormone stéroïde naturellement produite par l'organisme, chez les hommes comme chez les femmes. Sa concentration atteint son point culminant aux alentours de la vingtaine, avant de décroître au fil des ans. Selon certaines études, une supplémentation en DHEA pourrait permettre de lutter contre le vieillissement. Qu'en est-il vraiment ? Explications du Pr Philippe Touraine, endocrinologue au sein du service Endocrinologie et Médecine de la Reproduction à l'hôpital Pitié Salpêtrière (Paris).

DHEA : qu'est-ce que la déhydroepiandrostérone ?

La DHEA (déhydroépiandrostérone) est une hormone stéroïde naturellement synthétisée à partir du cholestérol par les glandes surrénales, indique l'endocrinologue. On la retrouve dans le cerveau, les ovaires, les testicules, les tissus adipeux, la peau, le sang, etc. Il s'agit d'un précurseur de la synthèse d'hormones telles que la testostérone, les œstrogènes et la progestérone, ajoute l'expert.

Son taux diminue avec l'âge : le pic de sécrétion maximal intervient vers 20 ans. À partir de 40 ans, son taux diminue de moitié, puis il chute à 90 % à partir de 75 ans. De fait, certaines études préconisent de se supplémenter en DHEA pour ralentir les effets du vieillissement.

Quel est le rôle de la DHEA (ou DHA) ?

Comme indiqué ci-dessus, La DHEA aide à la...

Lire la suite