Comment savoir si j'ai trop de graisse abdominale viscérale ?

La graisse abdominale, ou graisse viscérale, désigne la graisse située au niveau de l’abdomen. On ne parle pas ici de la graisse sous-cutanée, les fameuses poignées d’amour par exemple, mais bien de la graisse située plus en profondeur, sous les muscles de la paroi abdominale. A l’inverse de la graisse superficielle que l’on peut toucher et qui est molle, la graisse viscérale ne peut pas être palpée et provoque un ventre dur. Elle est au contact direct des organes et les entoure : foie, intestins, estomac et même le cœur.

Cet excès de graisse au niveau de l’abdomen peut avoir différentes origines. Plus fréquente chez les hommes, elle est notamment favorisée par la testostérone. Mais sa prévalence augmente aussi chez les femmes à partir de la ménopause en raison des bouleversements hormonaux et de l’arrêt de la production d’oestrogènes. Si l’apparition de graisse viscérale peut être liée à une pathologie, notamment les problèmes hormonaux (SOPK, hyperthyroïdie etc.), elle est surtout provoquée par une alimentation déséquilibrée et une mauvaise hygiène de vie : consommation excessive d’aliments trop sucrés, trop gras et trop salés, de boissons sucrées, d’alcool, un sommeil insuffisant, le manque d’activité physique et la sédentarité.

La présence de graisse viscérale en excès expose à de nombreux risques. Elle augmente le risque de diabète de type 2 et favorise les maladies cardiovasculaires : athérosclérose, AVC, infarctus, anévrisme aortique. Elle joue également un rôle dans l’apparition (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite