Tout savoir sur le marathon

·2 min de lecture

Décrocher la victoire lors d'un marathon ? Rien de plus normal. En 490 avant J.-C., les Grecs ont battu les Perses sur la plage de Marathon, au nord-est d’Athènes. Cette bataille a donné son nom à une course à pied, à la suite à l’exploit réalisé par le messager athénien Phidippidès. A-t-il vraiment couru de Marathon à Athènes (environ 40 kilomètres), pour annoncer la victoire des Grecs avant de s’écrouler, mort d’épuisement ? Nul n’en est sûr, mais il est resté un héros de l’histoire hellène.

A la fin du XIXe siècle, l’Académicien français Michel Bréal imagine une course à pied sur le parcours de Phidippidès et suggère à Pierre de Coubertin de la mettre au programme des premiers Jeux Olympiques modernes à Athènes. Le 10 avril 1896, Spyridon Louis, un berger grec de 23 ans, devient le premier champion olympique du marathon. Il prend la tête de la course à 4 km de l’arrivée et accomplit les 38 km en 2h 58 mn 50 s. Il est fêté comme un héros national. Couvert de cadeaux, il cesse toute compétition.

En 1908, les Jeux se tiennent à Londres et il est prévu de courir le marathon sur une distance de 26 miles (41,843 km), mais la famille royale a des exigences. Elle veut que la course parte du château de Windsor et se termine face à la loge d’Edouard VII au White City Stadium. L’itinéraire fait donc 26 miles et 385 yards, soit 42,195 km. C’est devenu la distance officielle du marathon !

En 1960, aux JO de Rome, l’Ethiopien Abebe Bikila remporte le marathon pieds nus. Le 12 octobre dernier, à Vienne en Autriche, le Kenyan Eliud Kipchoge court pour la première fois sous la barre des deux heures. Mais son record, réalisé dans une épreuve non officielle, n'est pas homologué. Longtemps, les femmes ont été exclues de la compétition. Le marathon féminin n’entre aux JO qu’en 1984. Par ailleurs, de grandes villes ont lancé des marathons ouverts aux amateurs. Ceux de New York, Boston, Chicago, Berlin, Tokyo et Londres comptent parmi les plus prestigieux.

A lire aussi :

Courir (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite