Sayyid El Alami, l’acteur prometteur de la mini-série « Oussekine »

Premier rôle de la mini-série « Oussekine », disponible sur Disney+, Sayyid El Alami pourrait devenir l’un des nouveaux visages de sa génération d’acteurs. Rencontre.

Il nous a semblé plus vrai que nature dès les premières minutes de « Oussekine », visible depuis le 11 mai sur la plateforme Disney+. Il est assis sur son lit en train de prendre des notes avant d’enfiler son trench beige et de se mettre en route pour un concert de jazz. C’était le 5 décembre 1986, à quelques heures de sa mort. Malik Oussekine a été assassiné à 22 ans par deux policiers voltigeurs dans le hall d' un immeuble parisien.

Dans ce rôle, Sayyid El Alami, jeune acteur de 24 ans, est bouleversant. « J’ai bien compris que le rôle avait une symbolique forte », nous explique-t-il, tout en précisant l’avoir abordé « d’un point de vue cinématographique, comme un fiction » et « avoir pris conscience du reste » au moment du tournage. La pression était forte puisque sur le plateau, les frères de Malik Oussekine, Mohamed et Ben Amar, n’étaient pas bien loin. Leur présence bienveillante a finalement permis « d’alléger le poids » de la symbolique pesant sur les épaules du jeune acteur et des autres comédiens.

OUSSEKINE E1 (6).JPG
OUSSEKINE E1 (6).JPG

Sayyid El Alami dans « Oussekine ». © Disney+

À lire aussi >> Oussekine : derrière la série, l'histoire vraie de Malik Oussekine, tué par des policiers en 1986

De « Messiah » à « Oussekine »

S’il s’agit de son premier rôle principal, les séries ne lui sont pas inconnues. Arrivée de Toulouse il y a six ans, Sayyid El Alami a depuis tracé sa route en accumulant les rôles secondaires. En 2020, les...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles