Scandale Kinder : le patron de Ferrero présente ses excuses et fait le point sur l’enquête

Juste avant les fêtes de Pâques, Ferrero s'est retrouvé au cœur d'un scandale sanitaire. Des produits Kinder vendus en grande surface rendaient malades des centaines d'enfants à travers l'Europe. En France, 81 cas sont décelés et une vingtaine admise à l'hôpital, contaminés par des bactéries à salmonelle. Dans un communiqué, la marque s'était dite "profondément désolée d’apprendre que certaines personnes ont pu être malades suite à la consommation de l’un des produits Kinder concernés". Des formulaires et des moyens de dédommagement avaient alors été mis en place à destinations des clients touchés. jeudi 26 mai 2022, Nicolas Neykov, directeur général de Ferrero en France, a donné une interview exclusive au Parisien. Il renouvelle ses excuses et fait le point sur l'enquête actuellement en cours.

"À l’approche de Pâques, Ferrero en France confirme la pleine mobilisation de ses équipes suite au rappel de certains produits Kinder issus de l’usine d’Arlon en Belgique", peut-on lire dans le communiqué. Selon nos confrères, cette usine avait déjà fait l'objet d'une alerte à la salmonelle le 15 décembre 2021. "Dès cette alerte, on se met en état d’urgence : on arrête toutes les lignes de production, on ferme l’usine, on jette ce qui a été fabriqué. Tout est nettoyé avec de l’huile végétale à 75 degrés. [...] La totalité de nos tests réalisés les jours suivants sont négatifs, ce qui nous permet alors de rouvrir l’usine. À ce moment-là, on est absolument certain qu’aucun produit contaminé (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles