Scandale des pizzas Buitoni : une enquête ouverte pour homicide et blessures involontaires

Le scandale des pizzas Buitoni se poursuit. Distribuées dans le commerce, ces dernières ont été retirées de la vente à la fin du mois de mars 2022. La raison ? De nombreux consommateurs, en particulier des enfants, sont tombés malades. Certains ont été hospitalisés dans un état grave, ce qui a permis de déterminer qu'ils avaient été contaminés par une bactérie E.coli, potentiellement présente dans la pâte de ces pizzas surgelées. Une multitude de témoignages ont fait surface, notamment après les décès d'enfants dont les reins ont subitement cessé de fonctionner. En conséquence, vendredi 13 mai 2022, franceinfo révèle qu'une information judiciaire pour "homicide et blessure involontaires, tromperie sur une marchandise et mise en danger d'autrui" a été ouverte par le parquet de Paris contre le groupe Nestlé à qui appartient la marque.

Lorsque le scandale éclate, l'usine Buitoni de Caudry dans le Nord est rapidement épinglée. Un ancien employé diffuse des images terrifiantes de fabrication de pizzas dans des environnements insalubres, qui ne semblent pas respecter les règles d'hygiène sanitaire. Des parents d'enfants malades décident, après avoir eu vent de ces éléments, de déposer plainte. Me Pierre Debuisson, avocat pénaliste toulousain, s'est emparé de l'affaire et a choisi de représenter certaines familles de victimes présumées. Dans un entretien donné à BFMTV, le 13 mai 2022, il a déploré la lenteur des actions menées dans cette affaire. "Il a fallu attendre deux mois pour l'ouverture (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles