Sciatique : les symptômes à reconnaître et comment se soulager

Le nerf sciatique est formé par des racines nerveuses sortant de la colonne lombaire (racine L5) et du sacrum, ou première vertèbre sacrée (racine S1). Il s’agit du plus long et du plus gros nerf que l’on retrouve dans l’organisme.

“Ce nerf chemine dans la fesse et à l'arrière de la cuisse puis descend jusque dans la jambe et le pied. C'est un nerf qui permet la sensibilité de ces zones cutanées et qui s'occupe également de la fonctionnalité d'un certain nombre de muscles de la jambe.”, explique Léa Taillade.

Si le terme “sciatique” est utilisé de manière courante, on devrait plutôt parler de sciatalgie qui désigne une douleur située le long du nerf sciatique. Celle-ci se manifeste lorsque le nerf sciatique est sensibilisé ou irrité. “Cette sensibilisation du nerf peut se produire à différents endroits et pour différentes raisons et ne donnera pas les mêmes symptômes”, rappelle l’ostéopathe. La cause la plus fréquente de la sciatique est la hernie discale compressive.

La sciatique peut aussi avoir une cause fonctionnelle, un syndrome du piriforme par exemple. Il s’agit d’une compression du nerf sciatique par le muscle piriforme, un muscle plat des fesses situé près de la hanche. Une arthrose avancée des vertèbres lombaires venant rétrécir le canal par lequel passe les racines au niveau de la colonne lombaire, un traumatisme de la région lombaire, un tassement vertébral dû à l'ostéoporose peuvent également être en cause.

“Les symptômes de la sciatalgie diffèrent en fonction de la (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite