Seagulling : méfiez-vous de ce comportement amoureux malsain !

Fleabagging, advodating, soft ghosting… De nombreux termes finissant par "ing" désignent des tendances amoureuses. Si certaines sont bonnes à prendre, d’autres sont plutôt à éviter. C’est le cas du seagulling. Ce mot dérive de seagull, qui signifie "mouette" en anglais. Mais quel est donc le rapport avec ces oiseaux marins ?

Le terme seagulling a été inventé par le média Metro UK, en référence aux mouettes présentes dans le film d'animation Le Monde de Nemo. Ces dernières veulent récupérer un maximum de poissons, bien que leur bec en soit déjà plein. Elles n'ont peut-être même pas réellement faim : le but est simplement de montrer à tous que les poissons leurs appartiennent.

Il vous est donc peut-être déjà arrivé de rencontrer des personnes qui pratiquent le seagulling, en se comportant comme ces oiseaux. Cela signifie qu'elles ne veulent pas ou plus forcément s'engager dans une relation, mais souhaitent malgré tout vous garder près d'elles. En clair, un ou une seaguller va vous mener en bateau sans scrupules.

D'où vient donc ce besoin de fréquenter quelqu'un alors que les sentiments ne sont pas présents ? Selon Charisse Cooke, thérapeute et experte des relations en ligne, interrogée par nos confrères britanniques, on appelle cela "l'attachement anxieux". "Certaines personnes peuvent éprouver beaucoup d'anxiété à l'égard du sexe et de l'amour et peuvent avoir du mal à se détacher d'une relation" explique la spécialiste.

Ainsi, quelqu'un qui pratique le seagulling peut être angoissé (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles