Sean Connery est mort à 90 ans : l’adieu à James Bond

·2 min de lecture

Il était l'un des acteurs les plus charismatiques à avoir interprété l'incontournable Agent 007 au cinéma, Sean Connery s'est éteint samedi 31 octobre 2020 à l'âge de 90 ans. La nouvelle a été apportée par sa famille à la BBC. L'interprète de James Bond est mort dans son sommeil, aux Bahamas, dans les Caraïbes. Après plus d'un semi-siècle de carrière, force est de constater que ce natif d'Édimbourg, en Écosse, a marqué le monde du septième art. En effet, Sean Connery a connu le succès à l'âge de 32 ans, en interprétant pour la première fois le célèbre Agent 007 dans James Bond contre Dr. No. Si ce rôle lui a été attribué par chance, l'acteur a tout de même su faire ses preuves auprès d'Albert Broccoli, producteur des premiers épisodes de la saga, qui lui a permis de participer à sept opus au total. Soit autant que son collègue Roger Moore, décédé le 23 mai 2017, à l'âge de 89 ans.

Sean Connery a connu l'extrême pauvreté avant d'embrasser le succès interplanétaire qu'on lui connaît. L'acteur quitte l'école à 16 ans avant de s'engager dans la Marine anglaise. Un parcours assez bref, d'une durée de trois ans, puisqu'il doit être rapatrié en raison d'un ulcère à l'estomac. Un moyen pour lui de s'adonner à une de ses passions : le football. Sport qui lui permet par la suite d'être repéré par le club du Manchester United, qui lui propose un contrat de 25 livres sterling payés immédiatement après chaque match. Une offre particulièrement alléchante pour l'époque, mais que Sean Connery n'hésite pas à la refuser. Celui qui a précédé Roger Moore, Pierce Brosnan ou encore Daniel Craig, a par la suite décidé de se lancer dans le cinéma. Son premier rôle à la télévision américaine est celui d'un porteur dans un épisode de The Jack Benny Show en 1961. Une figuration qui l'a motivé à aller plus loin en participant au casting du premier James Bond, près d'un an plus tard. L'acteur est repéré puis sélectionné parmi plus de 600 candidats. Sean Connery a par la suite figuré dans plus d'une (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite