Les secrets pour réussir un flan pâtissier maison

·1 min de lecture

Le flan pâtissier est un must-eat de la pâtisserie française, pas si compliqué à réussir à la maison.

A force de discuter çà et là entre collègues et amis de tout, de rien, mais surtout de nourriture, la conclusion fut sans appel : tout le monde aime le flan ! Et cela va même plus loin, les Français n’aiment pas le flan de façon détachée, en haussant simplement les sourcils « oui, c’est bon », ils l’adorent avec sourire et yeux plissés en prime. Cette préparation à base de pâte et d’appareil lacté au doux parfum de vanille, n’a rien d’extraordinaire, et pourtant elle séduit toutes les générations de Lille à Marseille, en passant par Bordeaux. Et si ce dessert qui fait partie de ce que l’on appelle les « pâtisseries boulangères » plaît autant, c’est surtout grâce à son apparente simplicité, loin d'être show off, et sa saveur régressive. 

En effet, le lait qui compose en grande partie l’appareil crémeux, rappelle les desserts réconfortants d’enfance. 

Au jeu du flan pâtissier ou flan parisien selon les appellations, tous les gourmands s’accordent sur un point : il faut que le dessert reste simple. Pas besoin d’en faire des caisses, certes le flan n’est pas aussi jusqu’au-boutiste que certaines pâtisseries bijoux, mais ce n’est pas ce qu’on lui demande. On cherche juste à avoir ce contraste entre pâte bien cuite, appareil crémeux, et caramélisation sur le dessus. Et c’est tout ! Pas besoin de feuilles d’or, de chantilly, voire de nappage superflu, le flan n’aime pas être apprêté.

Dans d'autres pays...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles