Selon Emma Thompson, «personne ne se soucie du plaisir des femmes»

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Getty Images
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Emma Thompson a parlé de la sexualité des femmes dans une interview accordée à «Glamour», publiée le 18 juin dernier.

Emma Thompson n’a jamais eu la langue dans sa poche. Actuellement à l’affiche de «Good Luck to You, Leo Grande», l’actrice américaine a parlé de la sexualité des femmes dans une interview accordée à «Glamour ». Dans ce long-métrage, qui sortira en octobre prochain dans les salles françaises, la comédienne de 63 ans joue le rôle d’une veuve n'ayant jamais atteint l’orgasme de sa vie.

«L’écart d’orgasme est évidemment une chose physiologique, mais c’est aussi parce que personne ne se soucie du plaisir des femmes. Le plaisir des hommes a toujours été rendu plus important et a toujours été le but des femmes. Les femmes sont donc là pour le plaisir masculin. Elles ne sont pas là pour leur propre plaisir», a-t-elle déclaré.

Une solution ? La "communication"

«Maintenant, je parle à la jeune génération et ils sont un peu plus avertis à ce sujet. Même la révolution sexuelle dans les années 60 était un terme inapproprié. Je pense que beaucoup de féministes de mon âge y repensent maintenant et se disent : "Attendez une minute, est-ce que tout ça était vraiment pour nous ? Une partie l'était. C’est bien de ne pas tomber enceinte à chaque fois que vous baisez quelqu’un. Mais était-ce vraiment une question de plaisir ? De notre plaisir ?" Je pense que toutes ces questions sont énormes», peut-on lire dans les colonnes du magazine.

A lire : Emma Thompson s'insurge contre le culte de la minceur

L’interprète de Nanny McPhee estime que la solution pour pallier cet écart entre les hommes et les femmes serait «la communication». «Nous avons en quelque sorte relégué le sexe à nos organes génitaux, ce qui est réducteur et aussi complètement faux. Les gens ressentent du désir dans toutes sortes de parties différentes de leur corps», a lâché(...)

Lire la suite sur Paris Match

VIDÉO - Faire entrer le droit à l'avortement dans la constitution : un bon compromis ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles