Seniors : 5 romans à se faire offrir à Noël

Made in England

Comment en est-on arrivé là ? C'est la question à laquelle répond le nouvel opus de Jonathan Coe qui plonge au cœur des racines du Brexit. Situant son action entre les émeutes de Londres en 2011 et l’impasse dans laquelle se retrouve la Première ministre Theresa May en 2018, le romancier dissèque une société britannique en perte d'identité, ébranlée par la mondialisation et rongée par la violence des politiques d'austérité. Fracture sociale, disparition des classes moyennes, règne du politiquement correct, méfiance des élites, peur des migrants… Il explore les contradictions d’un monde où les anciens ne trouvent plus leur place et où les plus jeunes se retrouvent dans l'impossibilité de construire leur avenir. Entremêlant de façon virtuose les récits et les personnages, traversant les milieux, les générations, les bords politiques, Jonathan Coe se montre tour à tour tendre et mordant, conservant l'élégance de ne jamais prendre parti et de laisser le lecteur choisir son camp. Une saga passionnante, entre pulsion destructrice et énergie vitale, qui trouve tellement d'échos dans la société française à l’heure des Gilets jaunes.

Le Cœur de l'Angleterre, de Jonathan Coe, éd. Gallimard, 23 €.

Reine tragique

Qui était réellement Cléopâtre ? Au-delà des clichés de la femme fatale qui a ensorcelé César et Marc Antoine, Alberto Angela dresse le portrait d’une femme de pouvoir d’une extraordinaire modernité. Dernière représentante des Ptolémée, elle a joué un rôle prépondérant dans les événements qui ont précipité la fin de la République romaine et l’avènement d’Octavien comme premier empereur. De l’assassinat de César à la victoire d’Octavien sur le couple Marc Antoine-Cléopâtre, c’est tout le basculement d’une époque qu’Angela narre avec un talent de vulgarisateur hors pair, mettant l’histoire en scène sans trahir la rigueur des connaissances historiques. Palpitant.

Cléopâtre, d’Alberto Angela, éd. Harper Collins, 22 €.

Le charme discret de la bourgeoisie

L'œuvre de

(...) Cliquez ici pour voir la suite