Seniors : le golf, idéal pour l’équilibre

Avec l’âge, les articulations, les tendons et le cartilage souffrent. Et l’arthrose concerne tout le monde avec le vieillissement. Associé à la perte de force musculaire, l’équilibre corporel est alors fragilisé. Pour ralentir la survenue de cette perte d’équilibre et prévenir les chutes, le golf constitue un bon choix d’activité physique.

En effet, sans exposer à un risque élevé de blessures, cette discipline permet de se mobiliser régulièrement, sur de longues périodes à un rythme adapté à chacun. Plusieurs compétences sont requises et mises en œuvre dans la pratique du golf : « la force dans les membres inférieurs pour être stable, la force dans la préhension pour tenir le club, la force dans les abdominaux et les muscles du dos pour « tenir » une position qui permette de tourner sans trop solliciter les articulations », énumère la Fédération française de Golf (FFgolf).

 Le plaisir de prévenir les chutes

Résultat, « le golf se traduit par une amélioration ou une conservation de la force musculaire des membres inférieurs, dos-tronc, et membres supérieurs. Une amélioration ou une conservation de la souplesse du dos, des épaules », résume la Fédération. Et une bonne proprioception, c’est-à-dire à la fois l’équilibre et le sens de position dans l’espace, « encore meilleure que celle du Tai-chi qui est pourtant un sport de proprioception par excellence ».

Sans oublier que le plaisir du jeu permet de maintenir la motivation du golfeur à pratiquer de l’exercice physique régulièrement. Et « l’envie de progresser dans la pratique du jeu (…) pousse le golfeur à rechercher une amélioration dans son équilibre et son sens de position ». Ce qui crée un cercle vertueux sur le long terme.