Sentiment amoureux : qu'est-ce que c'est ?

Qu'est-ce que le sentiment amoureux ?

Le sentiment amoureux désigne un sentiment fort, "l’un des plus puissants que l’être humain puisse ressentir" selon Saverio Tomasella, psychanalyste. Ce sentiment a la particularité d’apporter énormément d’énergie, et d’être souvent accompagné de légèreté et de joie.

Très vite, lorsqu’il est présent, le sentiment amoureux réveille et révèle un désir intense pour l’autre : le voir, l’écouter, le découvrir, lui parler, le toucher, le caresser, faire l’amour avec lui, etc. L’excitation est à son comble, d’où cette impression d’euphorie, qui "donne des ailes".

Par la suite, lorsqu’il s’installe, le sentiment amoureux nous permet de comprendre la place fondamentale d’une relation affective dans notre vie. On se demande, par exemple, comment on pouvait vivre sans amour avant !

"Le sentiment amoureux est également souvent tellement fort qu’il nous aide à bousculer nos existences : changer de ville ou de région, de travail, d’habitudes, d’idées, de vacances…", explique le spécialiste.

Les bienfaits du sentiment amoureuxEn tant que force de transformation, l’amour bouscule notre parcours de vie et l’enrichit. Il nous ouvre à l’autre (l’amoureux) et aux autres en général, à des conceptions nouvelles aussi. Il nous aide à accepter les différences. On voit la vie en grand. On considère les choses de façon plus généreuse. On fait des ajustements : les sorties, l’alimentation, les amis, les vacances. Tout cela change et nous enrichit.

Être amoureux : reconnaître les signes

Le sentiment amoureux offre la sensation à la fois d’être pleinement dans le présent et confiante dans l’avenir, comme si présent et futur ne faisaient qu’un.

"La puissance de ce sentiment balaie l’idée de se confiner dans l’instant présent. L’amour balaie les conceptions étriquées de nous-mêmes et de nos existences. Nous vivons en grand !", précise Saverio Tomasella.

Être amoureux ou amoureuse, redonne en quelque sorte le goût du rêve, la soif de vivre, la passion d’exister, le souhait

(...) Cliquez ici pour voir la suite