"Sentinelle" sur Netflix : un Français, filmé contre son gré, porte plainte

·1 min de lecture

C'est une histoire rocambolesque qui s'est déroulée dans les rues de Nice. Rami Sahli, un électricien de 22 ans, a été filmé contre son gré dans le film Sentinelle, réalisé par le Français Julien Leclercq et diffusé sur Netflix, rapporte Nice-Matin vendredi 11 juin 2021. Le jeune homme ignorait totalement que son image avait été utilisée pour ce blockbuster, porté par l'actrice et mannequin franco-ukrainienne, Olga Kurylenko. C'est en recevant près de 80 messages sur son téléphone portable, quelques heures après la mise en ligne du film sur la plateforme de streaming en mars 2021, qu'il a été mis au courant. Il faut dire que ce film d'action cartonne, puisqu'il est arrivé en tête aux États-Unis et a été classé numéro deux en France. Mais Rami Sahli se serait bien passé de cette découverte...

Sentinelle raconte l'histoire de Klara, une interprète de l'Armée française traumatisée par la guerre en Syrie. À son retour en France, elle est affectée à l'opération Sentinelle à Nice. Dans la scène en question, Rami Sahli et l'un de ses collègues sont visés par le fusil d'assaut Famas de l'héroïne. "Deux jeunes barbus munis de sacs à dos se serrent la main et se séparent", entend-on dans l'audiodescription. "Certains étaient amusés, d’autres menaçants", confie le jeune homme au sujet des messages qu'il a reçus, dans les colonnes de Nice-Matin. "Ça va Rami ? Je t'ai vu dans un film sur Netflix, j’suis choqué. On parle de barbus, je comprends pas. Tout le monde parle de ça, fais attention (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite