« Quand je serai roi... » : cette déchirante promesse que le prince William a fait au divorce de ses parents

·1 min de lecture

Un an avant sa mort, en 1996, Lady Diana divorçait du prince Charles. Cette année là, son fils lui faisait une promesse qu'il n'a jamais pu honorer...

Parce qu'ils ont promis à leur maman, Lady Diana, qu'ils resteraient toujours les «meilleurs amis» du monde, les princes William et Harry ont décidé de mettre leurs différends de côté pour se retrouver le 1er juiller prochain à Kensington Palace, sa dernière demeure, afin de dévoiler une statue à son effigie.

Dépouillé de son titre

La princesse de Galles aurait eu 60 ans cette année. Et avant sa mort, son fils ainé lui avait également fait une autre promesse, toute aussi déchirante... C'était l'année de son divorce d'avec le prince Charles, en août 1996. Avec l'autorisation de la reine Elizabeth II, il avait été décidé que les Galles se partagerait la garde des deux princes, que la princesse ne quitterait pas ses appartements du centre de Londres et qu'elle recevrait 17 millions de livres, ainsi qu'une rente annuelle de 350 000 livres. En échange de tout cela, elle devait rendre son titre d'Altesse royale.

Une véritable disgrace pour Lady Di - puisque cela signifiait qu'elle devrait désormais faire la révérence à son ancien mari, à ses fils et à d'autres membres de la famille royale. Et le prince Charles aurait particulièrement insisté pour qu'il en soit ainsi. Il faut dire qu'un an plus tôt, dans une interview diffusée sur la BBC, elle révélait au monde sa relation extra-conjugale avec Camilla Parker-Bowles et le jugeait «inapte» à son rôle de futur roi.

Une déchirante promesse

Partagé entre ses deux parents...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles