Serge Lama brisé par la mort de sa fiancée : ses douloureux souvenirs

·2 min de lecture

"Et là, toute la nuit j’ai crié". Le 29 mai 2021, le 20h30 Le samedi sur France 2 a rendu hommage à Serge Lama qui a vu sa tournée d’adieu à la scène annulée à cause de la pandémie de la Covid-19. Une épreuve de plus pour le chanteur qui a vécu plus d’un drame au cours de sa vie. Parmi eux, le décès de sa première compagne, la pianiste Liliane Benelli, dans un accident de la voiture survenu le 12 août 1965, à Aix-en-Provence. À son réveil à l’hôpital, c'est sa mère qui lui a appris la terrible nouvelle. "Et là, toute la nuit, j’ai crié, presque d’une manière autoritaire : ‘Reviens… Tu ne peux pas…’. Avec presque le sentiment que j’avais le pouvoir de la faire revenir", s’est-il souvenu avec émotion. À l’époque, l’artiste n’a que 22 ans : "C'est mon métier qui m'a sauvé. Curieusement, cet accident m'a porté, comme s'il me soulevait sous les bras et qu'il me disait : 'Vas-y bonhomme’".

Avant de poursuivre : "Ça a été dur... Ce n'est pas agréable de boiter à 22 ans et de se dire : 'Je vais monter sur scène, me montrer devant des gens, devant un public qui va me juger' et je suis passé outre". De ce drame est né l’un de ses plus grands titres D'aventure en aventure. Un tragique accident qui a également coûté la vie au régisseur de sa tournée Jean-Claude Ghrenassia, qui n’était autre que le frère d’Enrico Macias et qui a laissé des séquelles à Serge Lama. L’interprète des morceaux Je suis malade, Femme, femme, femme et Je t’aime à la folie a souffert de multiples fractures : “Toute (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles