Serie A: pourquoi le face à face entre les joueurs de l'AC Milan et leurs fans est dans le viseur de la Fédération italienne

Période agitée pour l’AC Milan. Entre deux manches de la demi-finale de Ligue des champions face à l’Inter, les Rossoneri se sont inclinés 2-0 face La Spezia, relégable, samedi lors de la 35e journée de Série A. Une contre-performance peu rassurante alors que les Milanais devront remonter deux buts mardi soir en demi-finale retour face à leur voisin milanais.

Après leur revers, Olivier Giroud, Théo Hernandez et leurs équipiers accompagnés de leur entraîneur Stefano Pioli sont allés à la rencontre de leurs supporters, au pied de la tribune. Le face à face entre les joueurs milanais, visages fermés, et les ultras, a duré un peu plus d’une minute. La scène qui a été filmée montre que c’est surtout l'un des leaders des ultras de l'AC Milan qui a pris la parole.

Une sanction improbable

"C’est une chose positive, a commenté Stefano Pioli en zone mixte. On a été les saluer comme on le fait d’habitude." Mais comme le rapportent les médias italiens ce dimanche, la Fédération italienne a décidé d'enquêter sur le contenu de ces échanges. "Ils nous ont juste encouragés, ils nous ont poussés à donner le meilleur de nous-mêmes, assure Pioli. J’ai simplement écouté, pas parlé."

Encouragement avant le choc contre l’Inter ou tentative d’intimidation alors que la crise couve ? C’est ce que va tenter de savoir la Fédération italienne. Selon le code de la justice sportive en Italie, les échanges entre acteurs et supporters qui puissent relever d’une forme d’intimidation sont interdits. Une sanction contre le club lombard reste toutefois improbable car ce type d’échanges se reproduit souvent dans les stades. Par ailleurs, les Rossoneri étaient accompagnés samedi soir d’un référent supporters, le fameux médiateur entre le club et les fans introduit à l'initiative de l'UEFA.

Article original publié sur RMC Sport