Le Serpent sur Netflix : l’histoire vraie et glaçante qui a inspiré la série avec Tahar Rahim

Ophélie Daguin
·1 min de lecture

Disponible le 2 avril sur Netflix, « Le Serpent » met en scène l’histoire vraie et terrifiante d’un des tueurs en série français les plus énigmatiques, ici incarné par l’acteur Tahar Rahim. Cette mini-série vaut-elle le coup d’œil ? Et qui est cet assassin au surnom reptilien toujours vivant ?

Attention frissons. Ce 2 avril, Netflix dévoile une toute nouvelle série intitulée « Le Serpent ». Composée de huit épisodes, elle retrace l’épopée meurtrière du français Charles Sobhraj et sa compagne canadienne Marie-Andrée Leclerc. Au milieu des années 1970, le duo sillonne le continent asiatique, s’attaque à de jeunes touristes hippies de toutes nationalités, et sème derrière lui une série d’horribles crimes. Mais très vite, ces nombreuses disparitions inquiétantes alertent les ambassades et les autorités locales qui se lancent à la poursuite des deux criminels. Véritables as de l’évasion et caméléons hors pair, Charles Sobhraj et Marie-Andrée Leclerc parviennent – avec parfois une facilité déconcertante – à passer entre les mailles du filet. 

>>> À lire également : Le « Bikini Killer », vrai tueur et nouvelle fiction Netflix

Fort d’un premier succès suite à sa diffusion sur la BBC début janvier, le programme british s’apprête donc à s’offrir un second carton d’audimat grâce à la célèbre plateforme de streaming. Porté par un tandem de charme et de choc formé par l’acteur français Tahar Rahim et la comédienne britannique Jenna Coleman, « Le Serpent » est la bonne surprise du printemps. Couple magnétique et manipulateur, ambiance seventies, flash-back, enquête et traque aux moult rebondissements : le nouvel arrivé de la plateforme est une série qui se dévore sans modération et tiendra en haleine...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi