"Le Serpent" : la voisine de Charles Sobhraj raconte sa rencontre avec le tueur

·1 min de lecture

Entre 1975 et 1976, l'Asie est frappée par une sordide affaire d'escroqueries, de vols et de meurtres. Un Français du nom de Charles Sobhraj, sa compagne québécoise Marie-Andrée Leclerc ainsi qu'un autre complice son soupçonnés du meurtre d'au moins 18 personnes, principalement des touristes de passage dans la région. Une histoire adaptée en avril 2021 par la plateforme Netflix avec la série Le Serpent qui fait un véritable carton auprès des abonnés. Tahar Rahim y interprète le glaçant Charles Sobhraj, remettant au goût du jour cette affaire méconnue du grand public. Pourtant, l'histoire est bien réelle et de nombreux personnages représentés dans la série sont toujours vivants, à commencer par le principal protagoniste, condamné à la prison à perpétuité par les autorités népalaises en 2004.

La série permet également de découvrir Nadine Gires, interprétée dans la série par la comédienne Mathilde Warnier. Mais la vraie Nadine Gires a pu réagir dans une interview auprès de l'AFP publiée lundi 21 juin 2021 à la série... dont elle a pu assister au tournage, invitée fin 2019 avant le début de la pandémie. En 1975, Nadine Gires et son compagnon habitent le même immeuble que Charles Sobhraj et Marie-Andrée Leclerc, avec qui elle se lie d'amitié. C'est ainsi qu'elle entre dans l'appartement du couple et découvre avec effroi les affaires personnelles d'un couple de touristes hollandais, dont les corps avaient récemment été retrouvés calcinés : "J’ai vu toutes les affaires des Hollandais. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles