Services à la personne: versement immédiat du crédit d’impôt

DR

Les particuliers employeurs n’auront plus à avancer la somme remboursée par l’État sous la forme d’un crédit d’impôt sur le revenu.

Trois ans après l’entrée en vigueur du prélèvement à la source, le crédit d’impôt en faveur des services à la personne devient contemporain des dépenses engagées, en plusieurs étapes, à compter de 2022. Objectif : rendre ces prestations plus accessibles et lutter contre le travail non déclaré. Les explications d’Antoine Grézaud, directeur général de la Fédération du service aux particuliers (FESP), à l’origine de cette modernisation.

Lire aussi:Domia se lance dans l'aide aux seniors

Paris Match. De quelle façon le crédit d’impôt fonctionnait-il jusqu’à présent ?
Antoine Grézaud. L’État vous rembourse à hauteur de 50 % de vos dépenses, sous certaines limites annuelles, selon votre consommation de services à la personne sur l’année qui précède, indiquée dans votre déclaration de revenus. Le remboursement intervenant l’année suivante, chaque foyer devait avancer la trésorerie sur une durée qui pouvait atteindre dix-huit mois. Ce décalage rend le recours aux services à la personne inaccessible pour de nombreux ménages et favorise pour d’autres le travail “au gris”, où les salaires sont pour partie déclarés et pour le complément payés “au noir”. Le versement par l’État d’un acompte en janvier de chaque année n’a pas changé le problème.

Lire aussi:Niches fiscales : Darmanin ne veut pas toucher aux emplois à domicile

Comment lever ces freins psychologiques et financiers ?
En procédant au versement immédiat du crédit d’impôt. Désormais, vous n’aurez plus à débourser le coût des services consommés correspondant au crédit d’impôt. Vous ne devrez plus payer que le reste à charge éventuel. L’État a décidé de généraliser le dispositif à l’échelle nationale en 2022, après une expérimentation réalisée à Paris et dans le(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles