Sexe : voici les 4 meilleures méthodes pour atteindre l'orgasme clitoridien, selon une étude

Ketut Subiyanto

Ce n’est plus vraiment un secret, la majorité des femmes atteignent l’orgasme grâce à la stimulation clitoridienne. Mais le savoir ne fait pas tout. Dans une étude publiée en avril 2021, des chercheurs américains ont révélé les quatre techniques qui, selon les femmes interrogées, seraient les meilleures à adopter pour atteindre l’orgasme à coup (quasi) sûr. Cette étude, relayée par Psychologies, se base sur les réponses d’un panel de plus de 3 000 Américaines.

En premier lieu, et parce que la pénétration vaginale reste encore et toujours partie intégrante des relations sexuelles hétéronormées, 87,5 % des femmes interrogées disent avoir développé une technique pour la rendre plus agréable. Cette technique, c’est l’angling. Autrement dit, l'ajustement de l’angle du pénis – ou du sextoy – qui les pénètre. En bougeant leurs hanches, lors de la pénétration, la sensation de frottement s’exerce à différents endroits du vagin, et peut venir stimuler les multiples nerfs du clitoris.

Pour 76 % des femmes interrogées dans l’étude, la sensation de va-et-vient lors de la pénétration n’est pas plus agréable que celle du rocking. Pour cela, le pénis, ou le sextoy, reste à l’intérieur du vagin tandis que sa base se frotte contre le clitoris. C’est sur ce double principe que reposent d’ailleurs certains designs de vibromasseurs.

Toujours dans l’idée de ne pas vivre des va-et-vient incessants et parfois peu agréables, 84 % des interrogées disent préférer une pénétration superficielle. Le shallowing (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Manger, parler, se câliner ? Voici les habitudes des couples après l’amour
Voici les 6 questions les plus posées par les couples aux sexologues (et leurs réponses)
Sexe : les conseils à suivre pour trouver le partenaire idéal de plan à 3
Pegging : cette pratique qui met à mal les relations sexuelles héritées du patriarcat
Sexe : voici ce qui ferait le plus baisser la libido des hommes, selon une étude