Sexe : qu’est-ce que le « split play » et comment bien le pratiquer ?

©iStock

Le « spit play », ou le fait d’utiliser sa salive pendant les ébats, est une pratique BDSM qui divise. Pratiquée dans le respect du consentement, elle peut se révéler très excitante.

Pratiqué dans les films pornographiques et certains fantasmes, le fait de cracher sur son partenaire ou de se faire cracher dessus n’est pas toujours bien accueilli dans la vraie vie. Mais si les jeux de salive vous excitent et que vous aimeriez les intégrer à vos parties de jambes en l’air, le site « Well+Good » et repérée par « Neon », donne quelques conseils pour que l’acte soit apprécié de tous·tes.

Lire aussi >> Le choking, une pratique sexuelle plus dangereuse qu’il n’y paraît

BDSM, intimité, comment aborder le « spit play » ?

Le « spit play » peut sembler sale ou irrespectueux. « Cracher est associé à un manque de bienséance et de civilité, et que nous vivons dans une société qui donne la priorité à la pureté, cela peut être considéré comme rebutant, alors que c'est tout le contraire », explique Varuna Srinivasan, experte en sexualité à « Well+Good ». Mais il peut revêtir un aspect érotique et intime, par exemple dans un cadre BDSM. Le fait de cracher ou de baver sur le corps de son partenaire ou dans sa bouche fait partie des actes de soumission que l’on retrouve dans cette catégorie et qui questionne les rapports de pouvoir sous les draps.

Si un·e des deux partenaires n’est pas à l’aise avec l’échange de fluides corporels, on peut toujours pratiquer le « spit play » avec de l’eau, ou de l’alcool. Le média américain précise qu’on peut pratiquer le « split play » sans pour autant entretenir un...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi