Sexisme à l’école : Emmanuel Macron annonce la mise en place de trois journées par an consacrées à l’éducation sexuelle

Stephane Lemouton / Bestimage

La situation s'aggrave. D'après le dernier rapport sur le sexisme en France du Haut conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes (HEC) rendu public lundi 23 janvier 2023, le sexisme ne recule pas, et serait même de plus en plus présent dans notre société. Un constat qui a retenu toute l'attention d'Emmanuel Macron, d'après l'article du Parisien publié le mercredi 25 janvier 2023. Le chef de l'État n'a d'ailleurs pas perdu de temps pour agir. Dans son rapport, le HCE soumet des propositions afin d'endiguer la situation, dont certaines ont été acceptées par Emmanuel Macron. À commencer par la création d'une journée nationale contre le sexisme, le 25 janvier. S'il s'agit d'une mesure symbolique, elle s'accompagne de la mise en œuvre effective de séances sur l'éducation à la sexualité et à la vie affective, déjà prévues par la loi mais rebaptisées "Éducation à l'égalité". Cette décision cible particulièrement les jeunes, loin d'être épargnés par les problèmes de sexisme. Interrogés par le Parisien, certains lycéens ont confessé que ce sujet n'est pas abordé au sein de leurs établissements scolaires : "Non, j'ai bien eu des séances contre le harcèlement scolaire, une sensibilisation au sujet des réseaux sociaux, mais pas sur ces thématiques... À part des cours sur la reproduction en SVT au collège bien-sûr", a expliqué Younes, élève de première à Paris.

"Une association est venue une fois au collège pour nous parler des règles des filles, que cela ne devait pas être tabou et (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite