Sexualité pendant les règles : le vrai-faux

La rédac

C’est parfois une période critique, voire délicate pour certaines femmes. Et, question relations sexuelles, on entend tout et son contraire. Les réponses d’Hélène Jacquemin Le Vern*, gynécologue et sexologue.

Il est interdit de faire l’amour pendant ses règles

FAUX. Il n’y a aucune contre-indication médicale et physiologique. C’est un tabou qui nous imprègne depuis des millénaires. Les religions monothéistes ont, en effet, pendant très longtemps, interdit l’acte sexuel à une période où la femme était considérée comme impure. Aujourd’hui, c’est fonction de chacune et de chacun. Certaines femmes, par pudeur, ne vont pas être à l’aise, et leur compagnon peut avoir peur du sang sur son pénis qui lui rappelle, inconsciemment, le syndrome de la castration.

A découvrir également : Faire l'amour pendant ses règles est-il dangereux ?

C’est la porte ouverte aux infections

FAUX et VRAI. En soi, le sang n’est ni sale ni vecteur d’infections. Toutefois, c’est un moment où la muqueuse, fragilisée, ouvre plus facilement la porte aux infections sexuellement transmissibles (VIH, gonococcie, chlamydiae…). Dans le doute ou lors d’une première rencontre, il est donc conseillé de se protéger. En revanche, dans un couple établi, il n’existe aucune raison de s’inquiéter.

On ne risque rien question grossesse

FAUX. On pense souvent à tort que c’est une période non fécondable. Mais on ne connaît jamais précisément la longueur de son cycle (premier jour des règles) et l’ovulation,...Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi