La sexualité peut être une véritable source de développement personnel et voici pourquoi

·2 min de lecture

C’est la thèse originale développée par Caroline Michel, auteure de « Mon cahier sexo », un ouvrage récemment paru aux éditions Solar. Elle nous en dit plus.

Comment vous est venue cette idée que « découvrir son moi sexuel peut constituer une méthode de développement personnel à part entière » ?

Il y a quelques années, j’avais déjà eu l’idée d’écrire un livre qui se serait appelé Le sexe, mon nouveau psy : je voulais montrer que, grâce à la sexualité, on peut se sentir plus épanouie, puisque l’on apprend à connaître son corps et à l’aimer, à écouter ses désirs, à prendre du temps pour soi et son couple, parce que la sexualité détend, etc.

Et c’est un cercle vertueux : plus on est épanouie, plus on développe une sexualité joyeuse et proche de nous. Une sexualité qui nous ressemble, en accord avec nos désirs.

Plus concrètement, je pense que nous avons trop tendance à décorréler le sexe du reste de notre vie et même à trop scinder nos existences en pans distincts : il y a le boulot, les amis, la maison, les loisirs, le sexe, etc. Or tout est lié. C’est pourquoi rencontrer des difficultés sexuelles peut affecter douloureusement l’estime de soi et la joie de vivre, comme les courriers de cette rubrique en attestent trop souvent.

Mais ce qui nous épanouit d’un côté peut contribuer à nous épanouir de l’autre. Je travaille mieux si j’ai ri avec des amis et si je veux aller courir demain et ainsi apprécier ma sortie course à pied, autant que je dorme bien, que je mange bien, que je fasse confiance à mon corps, que je sois accompagnée par un ami qui...

Lire la suite sur Femina.fr

VIDÉO - Ovidie : "Ils ont été biberonnés au porno tourné sans capote, il ne faut pas l'oublier" :

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles