Sexualité : quand la première fois arrive tardivement

La rédac
·1 min de lecture

Une première expérience sexuelle après 25, voire 30 ans, soulève de nombreuses questions. Les réponses de Marie-Aude Binet*, sexologue et conseillère conjugale.

En France, l’âge moyen pour le premier rapport sexuel, femmes et hommes confondus, se situe aux alentours de 17 ans et demi. Une réalité toutefois différente pour certaines personnes qui vont prendre leur temps et connaître l’amour charnel plus tard.

Des raisons diverses et variées

Cela concerne, entre autres, ceux que l’on nomme aujourd’hui des « Tanguy ». « Ils vivent encore chez leurs parents, qui comblent tous leurs besoins affectifs et matériels. Dans ce milieu enveloppant, ils sont bien. Et, par manque de maturité, ils n’éprouvent pas la nécessité de faire des rencontres amoureuses. Ils ont une vie sociale, bien sûr, mais l’amour n’est pas leur priorité. Leur plaisir est solitaire, autocentré, sans lien affectif », explique la sexologue.

Il y a aussi ceux qui se réservent pour l’homme ou la femme de leur vie, par conviction morale ou religieuse, pour qui l’éducation et la tradition familiale jouent un rôle prépondérant. « C’est parfois un choix décidé et assumé. Affecté toutefois par le poids des modèles à reproduire véhiculés dans leur entourage proche, et parfois aussi par une certaine forme de pudeur et de retenue face à la sexualité », poursuit-elle.

A découvrir également : Ma première fois à 37 ans : le témoignage de Lisa

Sans oublier toutes ces femmes et ces hommes qui veulent se réserver pour le grand amour, à la recherche de la princesse charmante ou du prince charmant :...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi