La sexualité des seniors à la loupe : quand vieillir rime avec plaisir

La rédac
·1 min de lecture

Devenir « senior » n’astreint pas à la chasteté. Conserver une activité sexuelle serait même un élixir de jouvence, dont les baby-boomers entendent bien ne pas se priver.

Pas de retraite sexuelle…

La vie amoureuse des personnes âgées demeure un sujet tabou. Est-ce que leur sexualité dérange parce qu’elle ne vise ouvertement que le plaisir, les années de procréation étant loin derrière ? Un effet du jeunisme qui voudrait cacher les corps vieillissants ? Pourtant, après avoir dansé sur la vague de la liberté sexuelle post-Mai 68, après s’être battues pour la contraception et l’avortement, elles ne vont pas renoncer au plaisir juste à cause de quelques rides ! Ainsi, 72 % des plus de 60 ans estiment que la sexualité occupe une place importante parmi les bonheurs de leur vie. Et, toujours selon la même récente enquête Ouicare (septembre 2020), 71 % des plus de 60 ans se déclarent pleinement satisfaits de leur vie sexuelle. La libido ne meurt qu’avec le dernier souffle de vie.

A découvrir également : 1/3 des plus de 70 ans font l'amour au moins 2 fois par mois

De plus en plus nombreux sur Meetic

Aussi, même si l’on se retrouve seul(e), pas question de se résigner. Après 70 ans, 30 % des femmes se masturbent et en sont satisfaites (étude Filieris, mai 2020). Les sexagénaires sont aussi de plus en plus nombreux à chercher compagnie, frisson ou grand amour en ligne. Que ce soit sur Meetic, Attractive World, eDarling ou même Adopte un mec, veuf(ve)s et divorcé(e)s ne se rencontrent plus seulement dans les « clubs du 3 âge », mais aussi de plus en plus souvent sur (...)

Lire la suite sur Femina.fr

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi