Shanghai en noir et blanc dans une BD traversée par le deuil

Vincent Brunner
© Léopold Prudon/L'Association
© Léopold Prudon/L'Association

“Je n’ai plus comme pays que moi-même. Et ce pays lui-même m’est étranger.” En octobre 2017, Léopold Prudon perd son père, l’écrivain Hervé Prudon, et décide de s’installer pendant un an à Shanghai. L’architecture gigantesque, les paysages urbains dans lesquels se perdre, les reflets d’une tour dans une étendue d’eau, une rose dans une bouteille en plastique…

Lire la suite...