Sharon Stone fait scandale à Cannes lors d’une soirée caritative au profit de l’Ukraine

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Sharon Stone a été choisie pour être la marraine d’une soirée caritative au profit des réfugiés ukrainiens.

Cette semaine, Sharon Stone a fait sensation à double reprise sur le tapis rouge cannois. La première fois pour l’avant-première du film « Les Amandiers », de Valeria Bruni Tedeschi puis pour la projection du biopic événement « Elvis », de Baz Luhrmann. Pourtant, l’actrice se trouve en ce moment même au cœur d’un scandale. En effet, le 22 mai dernier, elle a été conviée à parrainer une vente aux enchères caritative organisée par Better World Fund à l’hôtel JW Marriott, à Cannes. Cependant, la star aurait fait une très mauvaise impression à l’assemblée présente et aurait même gâché la soirée. Des membres de l’ONG ainsi que des artistes ont témoigné sur l’attitude de cette dernière dans les pages de « Nice Matin ». Ils racontent que Sharon Stone est arrivée en retard à la vente et a refusé de s’entretenir avec le commissaire-priseur. Puis, elle aurait décidé de procéder à la vente elle-même « sans rien demander à personne, en méprisant toutes les règles. »

Lire aussi >> Histoire d'une tenue : le t-shirt Gap de Sharon Stone aux Oscars 1996

La soirée caritative annulée

Sharon Stone a également commis deux infractions pénales au cours de la soirée. En effet, elle a utilisé le marteau du commissaire-priseur et a procédé à la vente d’affaires personnelles : « Elle a mis aux enchères deux de ses effets personnels, un sac à main et un porte-cartes, alors qu’ils n’étaient pas sur la liste », raconte un...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles