"She Said", le film sur l'affaire Weinstein qui tombe (malheureusement) à plat

"She Said", le film sur l'affaire Weinstein qui tombe (malheureusement) à plat - Universal Pictures
"She Said", le film sur l'affaire Weinstein qui tombe (malheureusement) à plat - Universal Pictures

Cinq ans après la déflagration #MeToo, le film "She Said" plonge dans les coulisses de l'enquête qui a fait chuter le producteur Harvey Weinstein. Une adaptation malheureusement trop académique.

"Je veux vraiment le faire, mais...". Les regards sont terrifiés, les mots chuchotés. Elles sont actrices, anciennes employées de la Weinstein Company, assistantes... Et elles tremblent face à l'ogre d'Hollywood, l'ultra-puissant Harvey Weinstein. Un producteur capable de faire et détruire des carrières, mais aussi de violer et d'agresser des dizaines de femmes en toute impunité.

Mais c'était sans compter sur la ténacité de deux journalistes d'investigation du New York Times, Megan Twohey et Jodi Kantor. Les deux enquêtrices vont tirer le fil, découvrant un nombre exponentiel d'accusatrices, mais également un système méticuleusement organisé pour les bâillonner, à grand renfort de compensations financières et d'accords de non-divulgation. Recoupant les sources, s'appliquant à créer un lien de confiance avec ces femmes traumatisées ("Ensemble, nous pourrions utiliser votre expérience pour protéger d'autres femmes"), Megan Twohey et Jodi Kantor sont parvenues à recueillir une douzaine de témoignages de victimes de viol ou d'agression commis par Weinstein.

Leur enquête vertigineuse, publiée le 5 octobre 2017, créera une onde de choc planétaire. Son titre : "Harvey Weinstein a payé les accusatrices de harcèlement sexuel pendant des décennies". La vague #MeToo allait déferler, libérant la parole de millions de femmes à travers le monde.

Manque de puissance

She Said est l'adaptation du livre de Megan Twohey et Jodi...

Lire la suite


À lire aussi

"Il n'est pas gay, ouf" : les propos nauséeux du père du suspect de la fusillade du Colorado
Pour regarder "1899" correctement, vous devez sélectionner cette option sur Netflix
Oui, il existe une vraie flippe du "Spotify Wrapped"