Le shibori, la teinture japonaise (très simple) qui n’attend que vous !

Orane Scherschel

Le shibori est une célèbre technique de teinture japonaise permettant de donner une seconde vie au linge de maison (draps, torchons, taies d’oreiller, rideaux, etc.). Faciles à réaliser, ces créations de couleur indigo apporteront du style à votre intérieur, en plus d’être uniques ! On vous explique tout.

Le shibori, késaco ?

Le shibori – littéralement « serrer en tordant » en japonais -  est un type de teinture pratiquée depuis des millénaires au pays du Soleil-Levant (elle serait apparue au XIIIème siècle). Le concept ? Réaliser une série de torsions et de pliages sur des textiles, maintenus par des liens, qui seront ensuite plongés dans des bains de teinture bleutée. Résultat : les tissus se parent de motifs géométriques uniques !

D’où vient ce bleu shibori si profond ? De l’indigo, l’un des colorants naturels d’origine végétale les plus anciens dans l’art de la teinture. Aujourd’hui, des tissus réalisés selon les règles de l’art shibori sont disponibles dans le commerce, dans de nombreux coloris, mais il n’empêche qu’on a clairement un faible pour l’original !

Et de la conception des kimonos aux imprimés déco, il n’y a qu’un pas…

Pinterest Trouvé sur A Beautiful Mess

© Pinterest / Trouvé sur A Beautiful Mess

Comment pratiquer l’art du shibori ?

Envie de vous lancer dans la création de tissu shibori ? On vous explique comment réaliser trois types de pliages pour un résultat sophistiqué.

Pour réaliser le kanoko shibori, l’une des méthodes de pliage les plus connues, pincez le tissu à divers endroits et maintenez-le avec des élastiques. Plongez-le ensuite dans la teinture le temps que le tissu s’imprègne bien puis rincez-le à l’eau claire.

jolibonheur com copie

 

© Jolibonheur.com

Pour la deuxième technique de pliage – l’arashi shibori -,...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi