« Shifter », la nouvelle tendance des ados

·1 min de lecture

Si votre enfant passe des heures allongé sur son lit, les yeux dans le vide, il est peut-être en train de s’évader dans un monde parallèle peuplé de sorciers ou de vaisseaux spatiaux.

« Hier, j’ai réussi à "shifter" ! Je me suis retrouvée dans la cour de Poudlard avec Drago Malefoy, c’était trop bien », s’enthousiasme Clara, 14 ans. « Quand j’ai fait mon premier vol sur balai, j’ai senti le vent dans mes cheveux. Fallait bien s’accrocher pour ne pas tomber. Mais le "shift", quand on y arrive, c’est génial », s’exclame Emma. Shifter, ça ne vous dit rien ? C’est normal. C’est la dernière tocade des 13-18 ans, majoritairement des filles.

Le shift est une sorte de méditation profonde, voire d’auto-hypnose, qui permet aux ados de quitter le CR (« current reality »), la réalité actuelle, pour rejoindre leur DR (« desired reality »), la réalité désirée. Shift, CR, DR... ce nouveau vocabulaire et cette tendance venue des Etats-Unis ont émergé sur TikTok, le réseau social des ados. « C’est pendant le confinement, en 2020, qu’on s’y est mis », affirme la youtubeuse Julie Akasha (sa chaîne rassemble 117 000 abonnés), professeure de méditation et « shifteuse » à ses heures. « Changer de réalité en plein Covid-19, cela se conçoit parfaitement, confirme-t-elle. La plupart des ados shifteurs veulent rejoindre un univers de “fan fiction”, en particulier celui de Harry Potter, mais l’on peut aussi décider de shifter pour se retrouver dans Star Wars ou, comme je l’ai fait, en Egypte au temps des pyramides. »

Tout commence par le script...

Le rêve éveillé a existé de tout...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles