Sièges auto : 60 millions de consommateurs liste les produits les plus sûrs

Jusqu’à l’âge de 10 ans, les enfants doivent être installés dans un siège auto. Mais pour assurer leur sécurité, le choix de ce dispositif est primordial. Et pour cause : il doit être adapté aux particularités des enfants (taille, poids…), mais doit également les protéger d’éventuels chocs.

Pour identifier les produits les plus sûrs, 60 millions de consommateurs a testé dix sièges auto destinés à des enfants d’environ 3 à 12 ans, parmi lesquels on retrouve trois sièges auto pour les enfants en situation de handicap. Bonne nouvelle : tous, sans exception, assurent la protection minimale attendue. Mais certains sièges auto se démarquent des autres.

Quels sièges auto assurent la meilleure protection ?

Pour le découvrir, l’association de consommateurs a évalué les sièges auto en se basant sur différents critères, parmi lesquels leurs résultats aux essais de sécurité. Des tests de choc frontal et de choc latéral ont ainsi été réalisés en laboratoire. La capacité à amortir le choc au niveau de l’arrière de la tête, mais aussi de maintien lors d’un retournement du véhicule ont également été analysées.

Pour ce dernier critère d’évaluation, tous les produits testés assurent une bonne protection. Côté choc frontal, la majorité de sièges auto testés obtiennent de bons résultats mais trois d’entre eux, les modèles Chicco, Maxi-Cosi et Joie sont jugés "acceptables". Le test du choc latéral classe là encore les sièges auto Chicco et Maxi-Cosi dans la catégorie "acceptable". Quid de la capacité de ces produits à amortir le choc au niveau de l’arrière de la tête ? Le modèle Chicco est une fois de plus en retrait, tout comme le modèle Thomashilfen Navigator.

Si tous les sièges auto testés assurent la protection minimale attendue, les modèles Thomashilfen Recaro Monza Nova 2 Reha Isofix et Peg Perego obtiennent la meilleure note globale, à savoir 15/20. Ils sont suivis des modeles Besafe, Joie et Britax Römer, qui obtiennent la note de 14,5/20.

Sièges auto : comment assurer la sécurité des

(...) Cliquez ici pour voir la suite