Sia : « J’ai eu des pensées suicidaires durant la majeure partie de ma vie »

Jade Vigreux
·1 min de lecture

Entre alcoolisme, louanges à Brigitte Macron et programme de résilience, on ne compte plus les confidences que la chanteuse Sia a faites au JDD, à l’occasion de la sortie de son premier film « Music ».

Si une frange épaisse camoufle son visage, son vécu, quant à lui, est mis nu. C’est effectivement à l’occasion de la promotion de son film « Music » que l’autrice-interprète Sia s’est livrée, entière et sans fard, au « Journal du Dimanche », lundi 22 mars. Addictions, pensées suicidaires, lien fusionnel avec l’une de ses actrices… L’Australienne, récemment diagnostiquée bipolaire, avait visiblement l’envie irrépressible de se confier. De tout dire. Explications.

À lire également : Addictions et renaissances, la pop star Sia montre enfin son vrai visage

Des pensées suicidaires à la résilience

« C’est une idée qui me trottait dans la tête depuis vingt ans », explique l’artiste de 45 ans au sujet de son film, arguant ensuite que la trame de l’intrigue lui est venue lorsqu’elle a fait la rencontre d’un jeune autiste, Stevie, qui suivait avec elle un programme d’alcooliques anonymes. « Music » narre en effet l’improbable liaison entre la dealeuse Zu (Kate Hudson) et sa sœur dénommée Music (Maddie Ziegler), atteinte de troubles autistes, dont elle est sommée de s’occuper. Deux protagonistes, deux facettes de la personnalité de leur créatrice ? « On met forcément de soi dans les personnages puisqu’ils sortent de notre imagination », précise la réalisatrice, avant de clamer : « Ce n’est pas un secret, je suis alcoolique et droguée en rémission. Mais dealeuse, jamais ! »

Mais la chanteuse de...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi