Sida : un nouveau cas de guérison chez un malade du VIH

En France, 6 200 personnes ont été déclarées séropositives en 2018. Selon l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), "le Sida est un rétrovirus qui s’attaque aux cellules du système immunitaire et les détruit ou les rend inefficaces". Deux sous-types de VIH sont connus : le VIH-1, le plus commun et le VIH-2.

Ce virus se transmet par voie sexuelle, voie sanguine, mais de la mère à l’enfant pendant la grossesse. Il existe trois phases d’évolution de la maladie : la primo-infection, la phase asymptomatique et la phase d'accélération.

Le 10 mars 2020, un deuxième patient a été déclaré guéri du virus de l’immunodéficience humaine (VIH). Séropositif depuis 2003, le malade, surnommé "le patient de Londres", suivait un traitement antiviral depuis 2012. Il était également atteint d'une forme avancée de la maladie de Hodgkin (cancer du système lymphatique). En 2016, il a été choisi par des scientifiques pour obtenir une transplantation de moelle épinière et suivre une chimiothérapie. En rémission depuis plus de 30 mois, ses médecins ont publié leurs résultats dans la revue Lancet HIV.

VIH-1 : une avancée dans la recherche scientifique

En 2007, Timothy Ray Brown, surnommé "le patient de Berlin", a bénéficié d'une greffe de cellules souches hématopoïétiques pour soigner une leucémie. À la suite de cette opération, il a été déclaré guéri du VIH-1. Le patient de Londres a reçu le même traitement. Les cellules greffées chez ces deux patients avaient une particularité : elles présentaient une mutation génétique rare, car elles ne disposaient pas du gène récepteur CCR5 qui permet au virus d'infecter les cellules.

Les derniers tests du patient de Londres remontent au 4 mars 2020 et son plasma, ses tissus intestinaux et ses lymphoïdes ont été analysés. Les scientifiques n'ont détecté aucune trace du virus. Selon eux, ces résultats symboliseraient la potentielle guérison du VIH-1.

À lire aussi :

⋙ Sida : 12 idées reçues qui méritent d’être éclaircies

⋙ Sida : 7 trucs à savoir sur le VIH

⋙ VIH

(...) Cliquez ici pour voir la suite