Une sieste peut-elle affecter notre sommeil nocturne ?

© praetorianphoto / Istock

Beaucoup d’entre nous sont de fervents adeptes de la sieste. Mais une question se pose : cette habitude peut-elle perturber notre sommeil la nuit ? Éléments de réponse.

Ah la sieste ! Pour bon nombre d’entre nous (l’autrice de ces lignes y compris), il s’agit d’un agréable moment pour se reposer et se donner un boost d’énergie dans la journée. Mais attention, il n’est pas question de la faire durer des heures ! Et pour cause, la sieste idéale devrait durer de 20 à 30 minutes et avoir lieu entre 13h et 17h (lorsqu’un état de somnolence est susceptible d’apparaître). D’après une étude, faire une courte sieste chaque jour pourrait même réduire de 30% les risques de maladie cardio-vasculaire. Parmi ses autres bienfaits, on peut citer une amélioration de l’humeur, une sensation de relaxation, mais aussi une meilleure mémoire. Bon à savoir, non ?

À lire aussi : Faire des siestes régulièrement serait-il mauvais pour la santé ?

90 minutes, pas plus

Mais voilà, face à tous ces bienfaits, une question se pose tout de même : est-ce que faire la sieste peut perturber notre sommeil nocturne ? Eh bien, la réponse dépend en réalité de plusieurs éléments. Le facteur principal dépend bien évidemment de la durée de la sieste : en effet, pour ne pas déranger nos nuits, celle-ci ne devrait pas excéder les 1h30. Une étude publiée en 2016 dans le « Journal of the American Geriatrics Society » s’est penchée sur les conséquences d’une (trop) longue sieste. Résultat ? Une sieste dépassant les 90 minutes, en plus d’avoir un impact sur la qualité de notre sommeil nocturne, peut aussi avoir des...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi